Comment reconnaître les premiers signes d’Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative cérébrale entrainant la perte irréversible des fonctions supérieures du cerveau. La maladie d’Alzheimer et troubles apparentés est la principale cause de démence chez les personnes âgées et une des premières raisons de placement dans une maison de retraite à Toulouse ou ailleurs en France. Cette maladie touche actuellement 24 millions de personnes dans le monde.

maison-retraite-lille

Symptômes de la maladie d’Alzheimer

Les symptômes les plus fréquents de la maladie d’Alzheimer sont :

  • Perte de la mémoire
  • Difficultés soudaines dans les tâches simples de la vie quotidienne (toilette, cuisine etc.)
  • Changements d’humeur
  • Perte des repères spatio-temporels
  • Perte d’entrain pour prendre part aux activités

Dès les premiers signes, il est important de prendre contact avec le corps médical pour poser un diagnostic. On observe plusieurs stades dans cette maladie. C’est pourquoi différentes prises en charge de la maladie sont envisageables selon l’avancée de la maladie.

A ce jour, une personne en diagnostic peut être amenée à rencontrer plusieurs professionnels de santé : psychologue, gériatre, neurologue… afin de bon diagnostic. En effet, à ce jour, aucun test unique n’existe pour détecter la maladie d’Alzheimer de manière rapide et certaine.

korian-toulon

Quelle structure pour les patients atteints d’Alzheimer ?

L’accueil de jour est une très bonne solution car elle permet à la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer et troubles apparentés de maintenir à niveau ses capacités neurologiques grâce à des activités adaptées, proposées par les maisons de retraite à Lyon ou ailleurs, tout en maintenant un lien social. Par ailleurs, cet accueil intervenant plusieurs fois par semaine, permet de soulager les proches de la personne placée, souvent épuisés moralement et physiquement eux aussi.

Qui finance la maison de retraite ?

L’assurance maladie et certaines aides de l’État et de la Région permettent, lorsque les conditions du patient sont réunies, de financer une partie du séjour en Ehpad à Strabourg ou ailleurs. Le reste à charge doit être versé par le résident ou, le cas échéant, par les proches du résident.

Dans le stade le plus sévère où la personne est dépendante à 100%, un accueil permanent peut être envisagé pour une prise en charge spécifique et adaptée à chaque résident.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *